Faire un don

Jeudi, 17 septembre 2020

La pomalidomide, le bortézomib et la dexaméthasone pour traiter les patients atteints d’un myélome multiple précédemment traités avec du lénalidomide (OPTIMISMM)

Dans l’essai de phase 3 OPTIMISMM, la pomalidomide, le bortézomib et la dexaméthasone (PVd) ont démontré une efficacité supérieure à celle du bortézomib et de la dexaméthasone (Vd) chez les patients atteints d’un myélome multiple récidivant ou réfractaire ayant reçu un traitement antérieur de lénalidomide, y compris les cas réfractaires au lénalidomide. Cette analyse a évalué les résultats chez les patients lors de la première récidive (N = 226) en fonction du statut au lénalidomide, de l’exposition antérieure au bortézomib et d’une greffe antérieure de cellules souches.

Consultez les détails de l’étude, ici (en anglais).